Comment travailler sur un « produit » qui n'est pas vraiment destiné à être vu ? Le feuilleton devant juste servir, pour une histoire de quotas, à boucher un trou (9h du matin) dans le programme des émissions. Partant de la consigne du producteur « Faites n'importe quoi, mais que ce soit le moins cher possible », nos quatre scénaristes ont carte blanche pour les scripts.

Jusqu'où cela va-t-ils les mener ?

 OPAC Détail de notice

 

 

Crédit photo : théâtre de mauvaise foi