Dans le catalogue

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide
Dans tout le site
Sur Gallica
Sur Europeana
Plus de critères
Recherche par thème
Aide
Vous êtes ici: Accueil Le Buzz des bibliothécaires Toutographies Nos sélections Dans nos bacs en Mars 2016 : Pierre Boulez

Dans nos bacs en Mars 2016 : Pierre Boulez

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

music is butifulokLes discothécaires de la Direction de la Lecture Publique vous proposent de découvrir chaque mois une sélection musicale accompagnée d'extraits dans tous les genres musicaux

 

 

 
 
 
La sélection musicale du mois de Mars : Hommage à Pierre Boulez (1925-2016)
 
Pierre Boulez, une vie d'exigence au service de la Musique et des institutions : 
Il se sera battu toute sa vie pour la naissance de la Philharmonie de Paris, après avoir œuvré précédemment pour la Cité de la Musique, et pour la création de l'Ircam, un institut de recherche mêlant création contemporaine et technologies de pointe sur l'acoustique. Cette même Philharmonie de Paris qui l'avait célébré en 2015 dans une exposition intitulée sobrement Pierre Boulez.
 
 
pierre-boulez
 
Vous pouvez retrouver :

 

Et si vous n'êtes pas encore inscrit aux médias de la ressource de la Cité de la musique/Philharmonie de Paris : c'est ici. (Aide à l'inscription)
 
Pierre Boulez, compositeur : 
« Tout musicien qui n'a pas ressenti — nous ne disons pas compris, mais bien ressenti — la nécessité du langage dodécaphonique est INUTILE. Car toute son œuvre se place en deçà des nécessités de son époque. »
 
Influencé par Olivier Messiaen dont il a été l'élève et par Arnold Schönberg et son dodécaphonisme, il compose de la musique sérielle. Des œuvres atonales cherchant à combiner à la fois une recherche de structuration de l'espace sonore comme le fit Anton Weber et un travail sur le rythme et le timbre comme Igor Stravinski et Messiaen.
Grand-chantre de la Musique contemporaine s'il en est, Pierre Boulez signe des partitions majeures dans ce langage musical : Le Marteau sans maître (1954), Pli selon pli (1957-1962), Répons (1981-1988).
 OPAC Sélection de notices
 

Pierre Boulez, chef d'orchestre :

 "Je me méfie des chefs "géniaux". La discipline manque et l'orchestre en souffre. [...] Le manque de discipline d'un orchestre m'irrite au plus haut point. je ne supporte pas les attaques approximatives, les justesses approximatives, les phrasés approximatifs, et la flamme, dans ces cas-là, ne me console pas. elle n'est qu'un cache-misère." Eclats 2002


Si seul l'avenir et le public diront si les compositions de Pierre Boulez seront considérées comme des oeuvres marquantes du 20e siècle, on peut déjà considérer que certaines de ses directions d'orchestre resteront dans les mémoires. Il a été, entre autre, directeur de l'orchestre symphonique de la BBC, de l'orchestre philharmonique de New York et a fondé à Paris en 1976 l'Ensemble intercontemporain et l'IRCAM. La défense du repertoire d'artistes contemporains tel que Iannis Xenakis notamment est à mettre également à son crédit.

OPAC Sélection de notices

 

 Crédits photos : "Musique's So Beutiful" de Brandon Zierer ; Pierre Boulez, 1957 © Photo Susanne Schapowalow / Internationales Musikinstitut Darmstadt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédits photos : "Neon music sign" de Nevit Dilmen